Comment obtenir aisément un prêt immobilier intéressant

Ce n’est pas tout le monde qui peut obtenir un prêt immobilier rentable, les banques l’octroient  souvent en fonction du profil de l’emprunteur. Ainsi, à chaque client correspond une condition  particulière. Pour convaincre aisément votre banque, voici quelques arguments que vous pourriez  avancer durant la négociation de votre tarif assurance emprunteur.

Un faible taux d’endettement

Généralement, les banques sont favorables pour les clients qui ont un faible taux d’endettement.

Quand ce taux se situe entre 10 % à 15 %, les établissements accordent facilement un prêt selon la demande. Par contre, quand ce taux d’endettement est supérieur à 33 %, les banques sont souvent réticentes, sauf si le client a une importante source de revenus. À noter que le taux d’endettement détermine votre aptitude à épargner, car il indique le rapport entre les charges budgétaires et les revenus mensuels.

Un important reste à vivre

Votre profil peut intéresser les banques lorsque vous disposez d’un important reste à vivre. En effet, le reste à vivre indique le montant qui vous reste après que vous ayez acquitté toutes vos dettes. Pour la plupart des établissements, cette somme est considérée comme importante lorsqu’elle est supérieure à 400 euros, mais certains exigent au moins 600 euros par ménage.

Un important apport personnel

Si vous voulez obtenir un prêt facilement, il est essentiel de fournir un important apport personnel qui correspond à 10 % du coût du bien. Si vous proposez un apport personnel à plus de 20 % du prix d’achat, les banques peuvent vous produire un bonus de taux.

Une bonne gérance de compte

Vous aurez plus de chance d’obtenir un prêt si vous saviez gérer votre compte c’est-à-dire si vous êtes capable de garder vos ressources stables. C’est une des raisons pour laquelle les établissements exigent souvent les trois dernières fiches de relevés de compte. Donc, elles doivent être exemplaires, ce qui veut dire qu’elles ne doivent pas présenter de découvert, ni de crédit à la consommation ou des dépenses superflues.

Laissez un commentaire

  • Pas de commentaires