Comment investir sereinement dans l’immobilier locatif ?

L’investissement dans la pierre reste toujours un placement sérieux et sûr, d’abord pour se constituer un patrimoine pérenne, puis pourquoi pas, pour compléter ses revenus. Avec un arsenal de dispositifs de défiscalisation, proposés par l’État, il est d’autant plus facile de financer son projet immobilier locatif. Loyers perçus et réductions d’impôt sont les principaux avantages. Ce type d’investissement nécessite toutefois de bien analyser et prendre en considération certains éléments avant de se lancer.

Bien choisir son placement pour bénéficier d’un dispositif de défiscalisation adapté

Pour inciter les Français à investir dans l’immobilier et favoriser l’accession à la propriété, l’État a mis en place toute une série de dispositifs très attractifs. Néanmoins, à chaque type de placement souhaité peut correspondre un dispositif de défiscalisation. Il faut donc dans un premier temps optimiser son investissement locatif avec une défiscalisation adéquate. Concrètement, il existe des différences entre investir dans l’immobilier neuf et dans l’immobilier ancien. Une mesure de défiscalisation peut convenir autant pour le premier que pour le second cas.

Dans l’ancien, par exemple, si le futur propriétaire envisage encore d’effectuer des travaux de rénovation, la loi Malraux et la loi Monuments Historiques permettent de profiter d’avantages fiscaux attractifs. La loi Malraux, par exemple, permet une déduction du revenu global des dépenses sur les travaux, jusqu’à hauteur de 100.000 € par an. Selon la situation géographique du bien immobilier, la réduction d’impôt peut aller jusqu’à 30.000 € pour un montant maximum de 100.000 € de réparation. Pour plus de précision sur la défiscalisation et l’investissement locatif, consultez le site odalys-patrimoine.com, un spécialiste qui peut conseiller sur une fiscalité avantageuse, notamment avec son programme immobilier LMNP.

Achat et défiscalisation en LMP et LMNP

Tout d’abord, l’achat en tant que « Loueur en Meublés Professionnels » (LMP) comporte plusieurs obligations et un certain nombre d’avantages fiscaux :

  • Déduction des revenus locatifs et jusqu’à 100 % des taxes et charges d’exploitation : charges locatives, intérêts d’emprunts, frais de montage de l’opération, taxe foncière, etc;
  • Amortissement des bien sur 20 ou 30 ans, voire plus et du mobilier sur une période allant de 5 à 7 ans ;
  • Récupération de la TVA sur le montant de l’investissement.
  • Possibilité d’une exonération de l’ISF.

Concernant l’achat en défiscalisation Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP), les avantages sont presque les mêmes sauf qu’en LMP il faut s’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés sous le statut du LMP.

En matière de montant du loyer perçu, il doit dépasser les 23.000 € par an pour le LMP et ne pas dépasser ces 23.000 € en LMNP. Dans les deux cas, il faut déclarer ses revenus locatifs en Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Bref, on peut alors investir avec une rente défiscalisée sur du long terme et se constituer un patrimoine immobilier à faible coût.

 

A lire aussi: http://www.zoomarchitecture.fr/comment-obtenir-aisement-un-pret-immobilier-interessant/

Laissez un commentaire

  • Pas de commentaires